Que faire aux enfants accros aux sucreries ?

Que faire aux enfants accros aux sucreries ? Bonbon, chocolat, sodas et les sucettes… des aliments trop sucrés qu’on donne aux enfants Et pourtant on peuvent pas les bannir certains, avec leurs goûts est couleurs super attractifs. On vous donne les meilleurs réflexes à adopter pour limiter leur consommation au quotidien.

Expliquez!

Pourquoi il ne faut pas manger de sucre juste avant de se coucher ? Parce que cela favorise les caries (on peut même s’aider de dessins montrant les caries). Parce que l’on a besoin de vrais aliments pour avoir de la force, courir, nager, sauter, etc.

Il faut vraiment essayer de sortir du discours culpabilisant :

« tu ne manges pas de sucre parce que c’est mauvais pour la santé ! » , « tu vas grossir !», « fais attention ! »… Le discours doit être positif.

Limiter sans interdire

Depuis la nuit des temps, l’être humain s’est toujours senti attiré par tout ce qui n’est pas à la portée de sa main. C’est comme si l’interdit s’habillait d’une aura d’attirance irrésistible pour nous!. C’est valable pour les enfants, donc on évite surtout de bannir certains aliments, au risque qu’ils deviennent super attractifs.

Que-faire-aux-enfants-accros-aux-sucreries

Et qu’on se le dise: ce n’est pas un biscuit de temps en temps, quelques bonbons ou un verre de Coca qui vont ruiner la santé de l’enfant. On instaure donc une alimentation saine, à laquelle viennent s’ajouter parfois et de manière exceptionnelle, quelques extras.

Faire preuve de créativité

Il est clair que visuellement, entre des bonbons et des gâteaux apéro ou bien une purée des brocolis, le choix est vite fait (et c’est valable pour les adultes !). Essayer donc de rendre vos plats plus créatifs, sympa. La variations des couleurs et des formes vont également attirer l’attention de votre petit héros.

Lire les étiquettes en faisant vos courses

Prenez l’habitude de bien lire les étiquettes. Préférez les aliments avec des sucres naturels, et pas ajoutés. Les sucres naturels comme le fructose dans les fruits ou le lactose dans les yaourts ne présentent pas de problème. Mais les sucres ajoutés, y compris le sucre blanc, roux, de canne, le miel, par exemple, favorisent les pics glycémiques, la fatigue et la baisse de concentration qui s’ensuivent. Ils se transforment en glucose et, pris en excès, exposent à des maladies.

On propose donc à son enfant des compotes sans sucre ajouté, du muesli ou granola fais-maison avec des flocons d’avoine, biscuits à l’avoine et au yaourt sans sucre. Gare également aux soupes et aux plats préparent qui contiennent souvent du sucre.

 

 

Dans le même thème

Laisser un commentaire