Le saumon d’élevage, Plusieurs études et documentaires portent un regard critique sur ce poisson. Selon certains chercheurs, la consommation de saumon d’élevage constituerait un risque important pour la santé en raison du taux élevé de polluants cancérigènes. Pourtant, diverses agences gouvernementales continuent d’affirmer que le poisson d’élevage est sécuritaire et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

La consommation de saumon d’élevage a beaucoup augmenté dans les dernières années. D’autre part l’aquaculture se présente comme une solution durable à la surpêche.

Le saumon d’élevage – un des aliments les plus toxiques dans le monde ?

Selon le Dr. Joseph Mercola, les fermes de poissons subissent aujourd’hui de graves problèmes. Notamment à cause de la pollution de la mer qui entraîne des mutations génétiques chez les poissons. Cela démontre que le saumon d’élevage est 5 fois plus toxique que n’importe quel autre aliment testé. Le militant écologiste norvégien, Kurt Oddekalv, va même jusqu’à dire que le saumon d’élevage est l’un des aliments les plus toxiques du monde.

Le saumon d'élevage

Lors d’études portant sur l’alimentation animale, les souris nourries au saumon d’élevage deviennent obèses. Avec des couches épaisses de graisse autour de leurs organes internes. Ils ont également développé le diabète.

Le saumon, mutations génétiques…

Les pesticides utilisés affectent l’ADN du poisson. Ce qui provoque des mutations génétiques. Selon Oddekalv, environ 50 pour cent de la morue d’élevage est déformée. Et lorsqu’une femelle morue s’échappe, elle apporte ces mutations génétiques et ces malformations dans la population sauvage.

Le saumon d’élevage souffre de mutations moins visibles mais tout aussi inquiétantes. La chair du saumon d’élevage est « fragile » et se brise lorsqu’elle est pliée une caractéristique très anormale.

Le contenu nutritionnel est aussi sauvagement anormal. Le saumon sauvage contient environ 5 à 7 pour cent de matières grasses. Alors que la variété d’élevage peut contenir entre 14,5 à 34 pour cent.

saumon d'élevage

De nombreuses toxines s’accumulent plus facilement dans les graisses. Ce qui signifie que même lorsqu’ils sont élevés dans des conditions tout aussi contaminées, le saumon d’élevage contient beaucoup plus de toxines que le sauvage.

Plus choquant, la recherche révèle que la plus importante source d’exposition aux toxiques n’est pas les pesticides ou les antibiotiques, mais plutôt l’alimentation!. Les polluants présents dans l’alimentation du poisson comprennent les dioxines, les polychlorobiphényles (PCB), et un certain nombre de médicaments et de produits chimiques.

Mangez-vous réellement du poisson ?

Le poisson peut être l’un des aliments les plus sains que vous pouvez manger. Mais à l’ère industrielle, vous devez être très prudent sur le choix du type de poisson.

Si vous avez besoin d’une autre raison d’éviter les aliments transformés, sachez que les déchets de poisson sont devenus un « produit de grande valeur » utilisé dans les aliments transformés. A moins de 15 cents par kilo, des têtes et des queues de poisson sont utilisés.

Pratiquement rien ne se perd. l’industrie cosmétique utilise souvent les peaux de poisson recyclées. Le reste des déchets de poisson est lavé et broyé en une pâte. Ce dernier se trouve dans les plats cuisinés et la nourriture d’animaux domestiques.

Étant donné que les fabricants d’aliments ne disent généralement pas que leurs produits contiennent de la pâte de poisson et non de la vraie viande. Ces produits offrent alors une marge bénéficiaire très élevée. D’ailleurs, le filet de poisson est généralement contient de la pâte de déchets de poisson.

La fraude est également monnaie courante. Certains poissons d’élevage se font passer pour des poissons sauvages, surtout dans les produits transformés étant donné que la traçabilité est plus complexe.

Meilleures options: Sardines et Anchois.

Il est tout à fait clair que les exploitations de poissons ne sont pas une solution viable à la surpêche. Elles détruisent l’écosystème marin. Malheureusement, une grande majorité des poissons, même sauvages, sont trop contaminés. La plupart des grands cours d’eau dans le monde sont contaminées par le mercure, par des métaux lourds et des produits chimiques comme les dioxines, les PCB etc.

Cette pollution touche plus particulièrement les gros poissons gras situés en haut de la chaine alimentaire : requin, saumon, thon, ou espadon qui ajoutent aux polluants contenus dans leur chair, ceux des poissons qu’ils ont mangés.

Plus un poisson est gros, plus il est vieux et plus il aura accumulé de contaminants tout au long de sa vie. Cependant, les plus petits poissons avec de courts cycles de vie, ont tendance à être de meilleures alternatives en termes de teneur en matières grasses, comme les sardines et les anchois.

Anchois sardines

Un principe général, consommez des petits poissons en bas de la chaine alimentaire. Comme la sardine et l’anchois et préférez la pêche locale. Vous trouvez des recettes de poissons sur notre onglet Recettes.

Dans le même thème

Laisser un commentaire