LES MANGEURS DE FLEURS OU RÉCOLTEURS DE POLLEN

Les fleurs représentent de véritables oasis ou peuvent venir des animaux variés. Ils y trouvent une « boisson énergisante », le nectar et de la nourriture tout autour : pollen et même pétales et sépales.

Du côté des insectes les plus délicats avec la nourriture florale on trouve les hyménoptères (groupe des abeilles, guêpes et fourmis) et les diptères (groupe des mouches). Les hyménoptères sont souvent équipés pour la récolte du pollen avec des pattes arrière portant une corbeille de poils. Le nectar quant à lui sert à fabriquer le miel qui nourrira les larves. Les plus visibles sont les abeilles au travail incessant avec les bourdons et les xylocopes ou abeille charpentière qui n’hésitent pas à couper les fleurs trop étroite pour accéder au nectar. D’autres insectes du même groupe comme les fourmis, trouvent dans les fleurs (d’euphorbe souvent) du nectar et sur les tiges florales leurs troupeaux de pucerons qu’elles élèvent pour leur miellat.

On trouve aussi dans les fleurs les bombyles qui pompent le nectar en vol stationnaire et les syrphes, petites mouches noires et jaunes.

Les coléoptères sont nombreux dans les fleurs où ils se nourrissent de pollen ne laissant, après leur passage, que des fleurs aux étamines tronquées dévoilant leur pistil central. Parmi eux les mylabres qui pondront leurs œufs près de ceux des criquets, le clairon des abeilles dont la larve s’accrochera à la toison d’une abeille pour passer l’hiver dans la ruche. Mais les plus gros mangeurs de pollen sont les cétoines au vol bruyant, les cétoines dorées étant les plus spectaculaires. Les punaises ,quant à elles, viennent piquer les tiges fines des fleurs pour y puisent leur sève.

Dans le même thème

Laisser un commentaire