L’une des plus grandes préoccupations de nos jours est liée au cancer. Il existe de nombreuses formes de cancer, mais fondamentalement, il est causé par une  prolifération anormale et non-contrôlée des cellules dans une certaine partie du corps. Cela perturbe et interfère alors avec le fonctionnement normal de différents systèmes corporels qui causeront du mal au corps et pourraient même conduire à la mort.

En fait, le cancer représente près de 1 des 4 décès. À l’heure actuelle, il n’existe aucun remède connu pour le cancer. Ainsi, la meilleure solution est la prévention.Puisque le mode de vie est l’une des principales causes du cancer, vous pouvez l’empêcher en améliorant vos choix de vie. Voici six façons de prévenir le cancer :

1. Diminuer la consommation de viande carbonisée.

La cuisson de la viande à haute température entraînera l’apparition de deux composés toxiques : les amines hétérocycliques et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).

Les amines hétérocycliques se forment lors de la cuisson à haute température de viandes et poissons. Ainsi, les viandes et les poissons grillés, mais aussi les exsudats de cuisson, sont les principales sources d’amines hétérocycliques.

Les HAP sont formés par la chaleur ou la combustion incomplète de la matière organique. Les aliments grillés et fumés contiennent un grand nombre d’HAP. Le plus connu est le benzopyrène.

La cuisson au barbecue est également une source de contamination. Le contact avec la flamme conduit à la décomposition de la matière organique, générant des HAP. Le phénomène se retrouve amplifié car la fumée de la combustion du bois et du charbon contient également des HAP !

Les hydrocarbures aromatiques polycycliques et les amines hétérocycliques peuvent augmenter votre risque de développer un cancer. Ainsi, en dehors de la viande carbonisée, la viande traitée peut également avoir le même effet.

Préférer la cuisson douce, à la vapeur ou à l’eau. Et avant de griller votre viande, marinez-la au moins une heure avant de la cuire dans une marinade au romarin et au thym afin que les épices réduisent les HCA jusqu’à 87%.

2. Arrêter les boissons sucrées.

Les boissons sucrées peuvent contribuer à plusieurs maladies, dont le diabète, l’obésité et les maladies cardiovasculaires. La recherche montre que les boissons sucrées peuvent même augmenter considérablement votre risque de développer un cancer de l’endomètre.

Dans une étude, les femmes qui consommaient de grandes quantités de boissons sucrées ont eu un risque de cancer de l’endomètre de 87% plus élevé que les autres femmes. L’effet est probablement dû aux kilos supplémentaires que ces boissons ajoutent à votre corps.

3. Arrêter de fumer.

Ce n’est pas un fait caché, le tabac entraîne différents types de cancer, y compris le cancer des poumons, de la gorge, du larynx, de la bouche, du pancréas, de la vessie, du col de l’utérus et du rein.

En plus de fumer, le tabac à mâcher est lié au cancer de la bouche et du pancréas.

Le tabagisme passif augmente aussi les risques de cancer pour les non fumeurs.

4. Boire beaucoup de liquides.

Dans tous les modes de vie sains, les liquides jouent un rôle important. Il est nécessaire de garder votre corps hydraté. Bien que la déshydratation n’ait pas de lien direct avec le cancer, boire beaucoup de liquide réduit votre risque de développer un cancer de la vessie en diluant les composants cancérogènes dans votre urine. De plus, en buvant beaucoup de liquides, vous pouvez éliminer ces toxines à travers la vessie plus rapidement.

Assurez-vous de bien consommer des boissons saines. Sinon, vous risquez d’augmenter vos risques, par exemple par la consommation de boissons sucrées.

5. Bouger plus.

Même si vous n’aimez pas le sport, passer plus de temps debout. Les études montrent que les gens qui passent la plupart de leur journée assis ont un risque 24% plus élevé de cancer.

Une autre étude montre que les gens qui passent beaucoup de temps devant la télé ont un risque 54% plus élevé de cancer.

Une nouvelle étude américaine montre que la pratique régulière d’un sport, même la marche, permet de réduire le risque de cancer du sein. Les bienfaits sont encore plus spectaculaires lorsque les femmes font du sport pendant au minimum dix heures par semaine.

6. Obtenir plus de vitamine D.

La vitamine D est extrêmement importante pour un fonctionnement optimal de votre corps. Des études montrent que la carence en vitamine D réduit la communication entre les cellules, permettant aux cellules cancéreuses de se propager.

La vitamine D est également importante pour favoriser une maturation et une reproduction cellulaire efficaces afin que les cellules cancéreuses soient moins susceptibles de se former. Étant donné que 90% de la vitamine D dans votre corps provient de la lumière du soleil, essayez de passer du temps à l’extérieur ou laissez passer la lumière du soleil dans votre maison ou votre bureau.

Dans le même thème

Laisser un commentaire