Les produits de la mer, des stimulants naturels de votre thyroïde
Les produits de la mer, des stimulants naturels de votre thyroïde

La génétique, une maladie auto-immune, le stress et les toxines environnementales peuvent tous désordonner votre thyroïde, seul votre régime alimentaire est un facteur que vous pouvez totalement contrôler.

Votre thyroïde a besoin d’iode pour fonctionner correctement et produire assez de d’hormones thyroïdiennes pour le besoin de votre corps. Ne consommez pas assez d’iode et vous courrez le risque d’hypothyroïdie ou de goitre (une glande thyroïde qui s’élargit pour compenser le manque d’hormones thyroïdiennes).

Les produits de la mer améliorent naturellement le fonctionnement de la thyroïde:

Les Algues, bon pour la thyroïde

La plupart des gens n’ont aucun problème à obtenir suffisamment d’iode puisque le sel de table est iodé, mais si vous suivez un régime pauvre en sodium (pour des raisons de santé cardiaque) ou vous êtes végétalien, alors vous devez augmenter votre apport d’autres sources.

De nombreux types d’algues sont gorgés d’iode, mais la quantité peut varier énormément, explique Mira Ilic, Diététicienne à la Cleveland Clinic. Selon l’Institut National de Santé, une portion d’1 gramme peut contenir entre 11% et l’énorme 198,9% de votre apport quotidien. Mais comme les algues sont spécialement riches en iode vous ne devrez pas commencer à manger des sushis tous les jours de la semaine. Trop d’iode peut être aussi nuisant à votre thyroïde. Pour obtenir de grands avantages des algues sans aller à la mer, Cynthia Sass contributrice de Health.com conseille de se limiter à une salade d’algues fraîches par semaine (en plus des sushis) et d’éviter les thés d’algues et les suppléments.

Le poisson

Puisqu’on peut trouver l’iode dans le sol et l’eau de mer, le poisson est donc une bonne source de ce nutriment. En effet, les chercheurs ont depuis longtemps su que les personnes vivant dans des régions éloignées et montagneuses loin de la mer risquent d’attraper le goitre. «  La plus convaincante certitude qu’on a [pour les problèmes de thyroïde] est l’absence de nutrition adéquate » affirme Salvatore Caruana, directeur de division de chirurgie dans le service oto-rhino-laryngologie de la chirurgie de la tête et du cou à Columbia Doctors.

Une portion de 100 gr de morue cuite contient à peu près 99 microgrammes d’iode ou 66% de votre apport quotidien recommandé. Le thon en conserve est une autre bonne option : une portion de 100 gr comporte à peu près 17 microgrammes, ou 11% de votre quota quotidien d’iode. (En bonus : une portion de 100 gr d’albacore (Thon jaune) contient aussi 92 microgrammes de sélénium.)

Fruits de mer

Il est difficile de savoir la quantité exacte d’iode dans certaines nourritures. Mais en règle générale, les crustacés comme le homard et la crevette sont de bonnes sources d’iode. En effet, 100 gr de crevette (à peu près 4 ou 5 pièces) contiennent plus que 20% de votre apport recommandé. En bonus : Les coquillages peuvent aussi être une bonne source de zinc. 100 gr de crabes et de homard contiennent respectivement 6.5 et 3.4 milligrammes de zinc.

Dans le même thème

Laisser un commentaire