Démangeaisons anales : quelles causes, quelles affections ?
Démangeaisons anales : quelles causes, quelles affections ?

Les démangeaisons anales, ou prurit anal, peuvent avoir plusieurs origines.Le point sur les causes possibles des démangeaisons anales : maladies de l’anus, parasites, affections cutanées, hémorroïdes…
Le prurit anal touche plus souvent des hommes que des femmes. Irritations, sensation de brûlures, puis démangeaisons s’accompagnant d’un irrésistible besoin de se gratter…

Le prurit anal est un symptôme fréquent et bénin, mais qui peut se compliquer en raison du grattage justement. Il est donc nécessaire de soigner ces démangeaisons, idéalement en traitant la cause.

Quelles sont les complications potentielles des démangeaisons anales ?

Le grattage peut aisément provoquer des lésions, lesquelles peuvent se surinfecter, provoquant des plaies difficiles à soigner de par leur localisation.Ces plaies qui s’auto-entretiennent en raison du besoin impérieux de gratter, rendent souvent la cause difficile à identifier.

Quelles sont les causes du prurit anal ?

Le plus souvent, on ne retrouve pas de cause aux démangeaisons anales (un cas sur deux environ), sinon l’origine peut être d’une maladie de l’anus, de la peau, voire des parasites ou des hémorroïdes.

Les maladies de l’anus :

Une fistule anale (formation d’un conduit entre le canal anal et la peau autour de l’anus généralement due à une infection locale des glandes d’Herman et Desfosses) : écoulements purulents au niveau de l’anus provoquant des démangeaisons anales.
Le traitement est chirurgical : on procède à une résection de la fistule.

Une fissure anale(plaie cutanée au niveau de l’anus provoquée par une constipation chronique, des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin comme la maladie de Crohn, l’accouchement ou certaines pratiques sexuelles) : vives douleurs, écoulements de sang et prurit anal.
Le traitement repose le plus souvent sur des médicaments à base de stéroïdes (crèmes, suppositoires…), cicatrisants, laxatifs ou qui dilatent les vaisseaux sanguins.

Les affections de la peau :

psoriasis,
eczéma,
dermite d’irritation…

Les hémorroïdes s’accompagnent souvent de fortes démangeaisons dans la zone anale.Les parasites comme les vers intestinaux de type oxyures (surtout chez les enfants). Le traitement repose sur des vermifuges.

Une mycose digestive (infection intestinale par des champignons). Le traitement est antifongique.

Il existe également des facteurs favorisant ou déclenchant des démangeaisons anales, comme :

la consommation d’alcool, d’épices,
l’obésité,
le diabète.

Enfin, certaines causes sont allergiques et irritantes :

savons antiseptiques,
déodorants,
parfum,
papier toilette,
certains sous-vêtements, etc.

Quel est le traitement du prurit anal ?

Le traitement des démangeaisons analesest celui de la cause.

Lorsque celle-ci n’est pas identifiée, les lésions sont traitées localement à l’aide de médicaments cicatrisants et diminuant l’inflammation. Évidemment, l’hygiène est primordiale, et surtout le lavage et le séchage de cette zone délicate.

Il est recommandé de ne pas tarder pour consulter, même si le sujet peut sembler délicat à aborder avec le médecin, car plus les lésions sont bénignes et donc traitées tôt, plus la guérison est rapide et inversement.

Peut-on prévenir le prurit anal ?

Idéalement, après chaque selle, lavez la zone anale avec un savon doux ou un produit sans savon.
Pour vous essuyer, utilisez du papier hygiénique non parfumé et non coloré.
Ne frottez pas mais tamponnez.

A défaut, utilisez un morceau de coton imprégné de lait hydratant.

Portez des sous-vêtements larges et en coton.
Évitez les aliments irritants : alcool, épices, café, chocolat…

Dans le même thème

Laisser un commentaire