Les crampes surviennent généralement par vagues de quelques secondes qui vont et reviennent. Très courantes pendant et après l’exercice physique, durant les règles et la grossesse, elles sont généralement sans gravité, mais peuvent être le signe d’une carence nutritionnelle ou d’autres affections.

Facteurs de risque

  • Exercice physique, surtout en l’absence d’échauffement musculaire.
  • Déshydratation.
  • Carence en potassium, sodium ou autres électrolytes.
  • Règles.
  • Grossesse.
  • Maladie vasculaire périphérique.
  • Athérosclérose.
  • Médicaments, tels que diurétiques et stimulants.
  • Stress émotionne.
  • Anxiété.

Causes

La crampe survient sans raison apparente — par exemple, à la jambe, lorsque l’on est allongé et au repos. L’exercice en est une cause fréquente car il entraîne une augmentation du taux d’acide lactique (sous-produit du métabolisme glucidique), qui peut s accumuler dans un muscle et occasionner une crampe.

De plus, la déshydratation et la baisse du taux de potassium, de sodium ou autre électrolyte, augmentent le risque. Toute surutilisation des muscles peut provoquer une crampe. Le stress peut être un facteur.

Les crampes abdominales sont courantes juste avant et pendant les règles, ainsi qu’à la fin de la grossesse. Les crampes à la jambe peuvent être un symptôme d’une insuffisance circulatoire due à l’athérosclérose ou à une maladie vasculaire périphérique.

Les spasmes musculaires dus à l’hypothyroïdie, l’alcoolisme, la caféine, l’anxiété, les effets secondaires de médicaments (diurétiques) et l’insuffisance rénale, peuvent également déclencher des crampes.

Prévention

Étirez-vous avant de faire de l’exercice pour assouplir les muscles. N’arrêtez pas votre séance brutalement — cela pourrait déclencher un spasme. Refroidissez-vous en marchant ou en continuant une autre activité modérée. Buvez suffisamment de liquides pour ne pas vous déshydrater, mais pas trop d’eau. Les boissons énergétiques contenant des électrolytes peuvent prévenir les crampes et les complications affectant le système nerveux central (convulsions) causées par un déséquilibre électrolytique.

Contrôlez le stress émotionnel avec la méditation, le yoga et l’imagerie mentale dirigée. En cas d’anxiété, consultez un spécialiste des troubles psychiques. Si vous avez fréquemment des crampes sans cause apparente, diminuez votre dose de caféine, d’alcool et évitez les stimulants.

Diagnostic

Si les crampes persistent, consultez un médecin : il vous interrogera sur votre consommation d’alcool, votre niveau d’activité physique et autres habitudes pouvant entraîner des crampes. Il peut prescrire des examens sanguins pour étudier l’équilibre électrolytique ou les fonctions rénale et thyroïdienne, ou en cas de grossesse. Si on suspecte une pathologie neurologique ou musculaire, on peut faire des radios ou scanners de la colonne vertébrale, ainsi que d’autres tests spécialisés.

Les crampes disparaissent généralement d’elles-mêmes, et on peut soi-même pallier l’inconfort dans l’intervalle. Les étirements peuvent éliminer et prévenir les crampes. Les massages peuvent les soulager en relaxant les muscles. Des analgésiques, comme l’ibuprofène ou le paracétamol peuvent réduire les douleurs liées aux règles.

Dans le même thème

Laisser un commentaire