Faire du sport, c’est bien. Entretenir sa peau et rester rayonnante la séance terminée, c’est encore mieux. Ne vous passez pas de certains protocoles, avant et après.

Jenifer, égérie d’une nouvelle marque beauté plutôt réjouissante
Booster son capital beauté à la suite d’une séance de running ou de dynamo cycling, c’est aussi adopter certains rituels, avant et après : adieu les cheveux secs et en bataille, la peau qui tire ou les démangeaisons. Certains bons réflexes peuvent sauver votre motivation athlétique !

Avant l’effort
Préparer sa peau : Hors de question de faire du sport avec une peau maquillée, sous peine d’obstruer les pores de l’épiderme dilatés par l’effort. Le démaquillage relève donc de l’étape essentielle. Eté comme hiver, celles qui s’agitent en extérieur devront impérativement opter pour une protection solaire efficace, qui agira comme une barrière cutanée contre les rayons… et la pollution urbaine. Un deux-en-un dont on ne saurait se passer.

Conditionner ses cheveux : Pour qu’ils souffrent le moins possible, on mise sur une coiffure aussi pratique que protectrice : la tresse. Rasemblés en une queue de cheval, les cheveux auront tendance à être trop serrés et à ne pas suffisamment respirer à un moment où ils ont aussi besoin de s’oxygéner.

Laisser tomber le déodorant : Parce qu’il n’apportera que des désagréments à la peau pendant le surcroît d’activité (irritations et rougeurs peuvent apparaître du fait des composants chimiques) et n’aura pas vraiment l’effet escompté puisque l’odeur sera toujours présente lors d’un effort important.

Le petit plus : Les sirènes accros aux longueurs opteront pour la crème anti-chlore appliquées avant le grand bain, pour mieux protéger la peau.

Apres l’effort
Réparer et apaiser son épiderme : Le corps fatigué, les courbatures qui se font sentir ont leurs remèdes : sous la douche, le gel surgras s’utilise en massage. Une fois par semaine, on complète par un gommage doux mais efficace. Pour avoir une peau réparée et parfaitement détendue, on applique également un soin hydratant qui apaise l’épiderme, suivi éventuellement d’un soin raffermissant. Sur le visage, une eau thermale permettra d’éliminer les rougeurs tout en apportant un nuage de fraîcheur.

Libérer sa crinière : Très vite, on défait sa tresse et on soigne ses longueurs à l’aide d’une huile réparatrice. Attention : se laver les cheveux après chaque séance n’est pas forcément la bonne solution. Mieux vaut respecter le rythme d’un shampoing une fois tous les trois jours pour les préserver. En complément, pour éviter d’avoir le cheveu gras, on a recours à un bon shampoing sec une fois par semaine.

Les trucs en plus : Evidemment, on n’hésite pas à s’hydrater en buvant beaucoup d’eau pour récupérer. Et pour celles qui retournent ensuite travailler, la BB crème est la meilleure solution maquillage post-effort.

Dans le même thème

Laisser un commentaire