Le froid est là! Votre peau rougit, tiraille, se dessèche: conseils pour l’aider à apprivoiser l’hiver.

1.Jusqu’à présent, les crèmes hydratantes, en formant un film gras à la surface de l’épiderme, se contentaient de limiter la perte en eau. Désormais, les marques proposent de nouvelles formules 3 en 1 qui traitent la peau en pénétrant non seulement l’épiderme, mais aussi le derme, dont elles stimulent les facteurs hydratants.

Une prouesse, car, pour passer cette barrière cutanée, le principe actif doit être microscopique. Cette technique de pointe sophistiquée est née notamment de la recherche autour du fractionnement de l’acide hyaluronique, une molécule et un hydratant surpuissant qui retient jusqu’à mille fois son poids en eau !

Autre nouveauté : les marques puisent dans la nature des « actifs » issus de la phytothérapie aidant notre peau à augmenter sa production d’eau. Au cœur de la peau, ils délivrent progressivement leurs bienfaits, vitamines ou minéraux. Une façon de se régénérer de l’intérieur tout en reconstituant ses réserves.

Le conseil: que vous vous maquilliez ou non, ne faites jamais l’impasse sur une crème de jour.

L’astuce: le soir, prenez le relais avec un sérum, véritable « dynamiseur d’efficacité » qui, pendant la nuit, renforce la réparation cellulaire. Cet hiver, les marques nous promettent des formules 24 heures, qui réparent nos cellules la nuit et les protègent le jour. A l’application, n’oubliez ni le cou ni le décolleté.

Votre peau rougit facilement, vos vaisseaux sont dilatés ? A vous les crèmes anticouperose ou antirougeurs qui activent juste ce qu’il faut la microcirculation cutanée. Votre peau est très sensible ? Bannissez les parfums artificiels ou les colorants qui, l’hiver, vont irriter davantage. Les crèmes à base de plantes, tout comme les soins bio, sont idéaux.

2. Je bois beaucoup d’eau
L’eau représente 60 % du poids d’un adulte, et la peau en contient de 25 à 35 %. En hiver, on a moins soif, on consomme moins de liquides (et d’aliments riches en eau, comme les fruits).

Pourtant, notre corps en a besoin.
Le conseil : il faut boire suffisamment et régulièrement (6 à 8 verres d’eau par jour, plus si on en ressent le besoin). Cela aide l’organisme à éliminer déchets et toxines qui brouillent le teint.

3. Nettoyer, exfolier, mais tout en douceur
L’hiver, les nuits s’allongent, le manque de lumière se fait sentir, et notre teint vire au gris. Pour relancer la microcirculation sanguine et assurer l’oxygénation des vaisseaux, place à l’exfoliation, qui élimine les peaux mortes et aide au développement de nouvelles cellules en exposant les couches les plus hydratées. La peau est plus lisse, moins terne. Ce petit nettoyage facilite aussi l’absorption des produits hydratants.

En pratique : pour faire peau neuve, oubliez le savonnage agressif et les peelings trop fréquents. Un léger massage suffit à supprimer les cellules mortes. Optez le soir pour un démaquillage efficace avec des eaux micellaires concentrées en agents nettoyants très doux. Choisissez des démaquillants ou des huiles à base de glycérine, qui humidifient la peau. Gommez votre corps une fois par semaine seulement.

L’astuce : prenez des douches plus courtes et moins chaudes. La vapeur et la chaleur d’une douche trop longue ont l’effet de dissoudre le film lipidique protecteur de l’épiderme. Attention aussi à l’eau trop calcaire ! Utilisez des savons à base d’huiles végétales (saponifiées à froid), sans parfum. Ajoutez un émollient dans l’eau du bain, qui adoucira votre peau.

Dans le même thème

Laisser un commentaire